Dimanche 30 décembre… dernière rando de l’année et rendez-vous chez BIODIS, bon, bio et belge dans le zoning des Plenesses à Thimister.
Ciel gris et plafond bas mais la garantie de rouler au sec… quand les deux groupes se sont envolés, chacun de leur côté… A gauche, les « Cool » emmenés par « Arnaud Bio », le maître des lieux ; à droite, les « Randonneurs/Sportifs pilotés par Sébastien Carabin himself.
Un rapide comptage à la dérobée de l’effectif qui a pris délibérément le sillage de Séba, le gamin, qu’on a vu grandir et prendre du galon mais qui est resté égal à lui-même… Tout au long de la matinée, il s’est montré un guide, tour à tour, attentif, prévenant et souriant. La CLASSE et un exemple pour tous nos jeunes qui caressent l’espoir de suivre un jour sa trace…
Quatorze… le compte est bon ! Un petit peloton qui n’allait pas traîner en route et parmi lequel on dénombrait quelques « dinosaures » ayant toujours bon pied bon œil et des jeunes motivés et pleins d’allant… Un groupe hybride et multigénérationnel… la marque de fabrique d’AMB, c’est sûr !
Cap sur Verviers avec une enfilade de longs bouts droits sur la route avant d’entrer dans le vif du sujet… Un zig suivi d’un zag, rectilignes et pentus, pour entailler un talus du côté de Hodimont… et se retrouver à la bonne température un étage plus haut.
Le ton était donné… et le reste allait être à l’avenant. Des liaisons sur le bitume pour aller chercher les plus beaux singles dans les bois de feuillus à la périphérie du grand Verviers.
C’est parti pour de somptueuses « crolles » du côté de Lambermont et du val du Fiérain, deux formidables terrains de jeux pour un pied total, avant de rejoindre Petit-Rechain et Dison.
Nous voilà au pied du mur ! Deux bonds successifs qui vont faire mal aux guibolles… pour atterrir, coup sur coup, à Mont et à Andrimont.
Une petite halte chez Séba pour un apéro « light » avant l’heure (Merci à Jennifer !) et c’est reparti pour une nouvelle tranche de VTT plaisir dans le bois qui jouxte la Cité de l’Espoir…
Retour dans la vallée de la Vesdre, direction Limbourg à vive allure… Tout à gauche pour se hisser dans le Bois St-Jacques et prendre à rebrousse-poil la corniche épousant les contours du Nez de Napoléon.
Le franchissement du Ru de Bistain à la lisière du domaine enduro et c’est déjà la dernière bosse pour se hisser sur les hauts d’Andrimont avant de rentrer, peinards, au zoning… où nous attendait encore le meilleur.
Merci à Valérie et à Arnaud pour ce dernier « after » de l’année. Chaleureux et tout à fait réussi avec, au menu, pains saucisses et un éventail des bières de la brasserie de la Lesse…De quoi se mettre en forme pour le réveillon du lendemain…
Elle n’est pas belle la vie à AMB ?