Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’arrivée à la grande commanderie des templiers d’Alden Biesen (« Vieux Joncs » en français) ne peut pas passer inaperçue. Il faut bien reconnaître que cet ensemble architectural remarquable construit  aux XIIIe/XIVe siècles par l’ordre des chevaliers teutoniques dans l’ancienne Principauté de Liège et brillamment restauré par la Communauté flamande a fière allure.

C’est là précisément, à quelques encâblures de Bilzen dans la province de Limbourg, que Hubert nous avait fixé rendez-vous pour la première rando « Longues Distances » de l’année. Même si, à l’une ou l’autre occasion, nous étions déjà passés par cet imposant site patrimonial, ce fut une découverte pour la plupart des 22 AMbistes (20 bikers + 2 bikeuses !) présents et… pile poil à l’heure ce dimanche 25 mars… compte tenu du passage toujours délicat à l’horaire d’été.

Au menu annoncé de cette « ronde limbourgeoise » que nous avait concoctée le Chef après plusieurs reconnaissances sur le terrain : 65 bornes et + ou – 600 mètres de dénivelé.

Le résultat était au top et, à l’arrivée, les mines  de chacun/chacune étaient réjouies. Nous  venions de vivre une bien agréable balade limbourgeoise en flirtant à plusieurs reprises avec le Canal Albert et en arpentant les communes rurales et très étendues de Bilzen et de Zutendaal.

65 km d’un tracé roulant, virevoltant parfois et… sans grande difficulté… au milieu d’espaces verts très variés : vastes pinèdes, étangs bucoliques, chemins creux et imposantes sablières se sont succédé pour notre plus grand plaisir. Un parcours vraiment peinard et l’idéal pour faire des bornes  et emmagasiner de l’endurance pour les virées futures.

Et le groupe des 22 qui s’allongeait au gré des quelques somptueux singles ? Sympa, souriant et parfaitement syncro présentant un bon mix de jeunes et d’anciens, emmené à allure modérée par un guide au meilleur de sa forme sous un soleil retrouvé qui allait réchauffer les épidermes au fur et à mesure de notre cheminement.

Que demander de plus et encore vive le VTT qui nous permet de vivre des moments pareils hors des sentiers battus !

JH