Vaux-sous-Chêvremont

Cap sur le hall des Sports de Vaux-sous-Chèvremont, en bordure de Vesdre, ce dimanche 22 novembre, lieu de rendez-vous de la dernière rando organisée dans notre belle province. Au menu de celle-ci : trois tracés de 20, 34 et 47 km. Quelle que soit l’option choisie et compte tenu de la topographie des lieux, les courbes de niveau risquent de s’affoler. Et ce fut bien le cas !

Vaux1

Une nouvelle fois, les AMbistes étaient en nombre au moment de démarrer sur le coup de 09 h 00 même si certains, à la recherche d’une place de parking, n’avaient pas pu prendre le train en marche. Pas trop grave puisque, comme c’est l’habitude dans ce genre de randos, des petits groupes ont vite fait de se former dès les premières difficultés et puis… il suffit de suivre le fléchage.

Parlons-en du fléchage : pas de chaux au sol ; rien que des flèches jaune fluo bien visibles mais pas toujours placées à bon escient et qui prêtaient parfois à confusion. Il convenait de redoubler d’attention et plus d’un, sur les hauteurs de Beaufays, l’ont appris à leurs dépens en tournant en rond dans une petite boucle dont on aurait pu se passer…

Hormis ce petit bémol, un superbe parcours qui a pris d’emblée de l’altitude pour rejoindre le Fort d’Embourg. Une mise en jambe costaude qui allait permettre à chacun de se réchauffer et d’être tout de suite à la bonne température  pour affronter les nombreuses difficultés qui allaient jalonner le tracé.

Vaux2

Un parcours qui n’allait pas connaître de temps morts alternant montées et descentes avec un bon mix de singles en forêt et de chemins campagnards pour passer allègrement de la vallée de la Vesdre à celle de l’Ourthe. Un vrai régal malgré une boue omniprésente rendant certaines portions usantes et nécessitant une conduite pointue dans les descentes « matelassées » de feuilles !

Deux agréables et bucoliques balades au fil de l’Ourthe avec, entre les deux, la sévère montée jusqu’à la « Roche aux Faucons » à Neupré pour aller batifoler dans les bois du Sart-Tilman. Ne restait plus qu’à se hisser jusqu’à Embourg avant de fondre, maculés de boue, jusqu’à la Vesdre.

Un superbe tracé que l’on aurait envie de refaire par beau temps et sur terrain sec ! Voilà qui devrait donner envie à ceux qui l’ont enregistré sur leur GPS… Messieurs, c’est quand vous voulez…

JH

« »

© 2019 Ardennes Mountain Bike Theux. Theme by Anders Norén.